Fast fashion, luxe et durabilité


Gros sujets en perspective aujourd'hui, mais si on utilise pas son blog et sa plateforme pour échanger sur les choses qui nous parlent, franchement, à qui ça sert ?

Récemment, je suis tombée sur le reportage de Cash Investigation "Luxe - Les dessous choc" et j'ai bien cru ne pas en croire mes yeux et mes oreilles. Entre chartes de travail qui ne sont rien d'autres que de la poudre au yeux, conditions de travail ressemblant à de l'esclavage, fraude fiscale gargantuesque, la réalité des élevages d'animaux, la fourrure, toujours plus, pour quoi ? Des concepts qu'on a bien souvent dans un coin de la tête mais des images qu'on préfère refuser de voir. Ce reportage est dur mais il est à regarder absolument.

En quelques mots (les sujets mériteraient bien plus mais on va essayer de faire simple). On le sait, l'industrie de la mode est parmi les plus polluantes au monde, non seulement au regard de l'environnement, des ressources et de l'énergie, mais aussi, si on regarde les choses bien en face, une réelle pollution psychologique, surtout pour les travailleurs qui font des métiers remplis de savoir-faire dans des conditions déplorables et innacceptables. Les horreurs qu'on fait vivre aux animaux, tout ça pour quoi ? Du cuir et de la fourrure ? Il faudrait peut-être que l'humain revoie un peu ses priorités et sa juste place, qui n'est que celle d'un animal parmis tant d'autres 🐰

En ce qui concerne la fast-fashion (mais même la mode toute entière), je crois bien que la vérité se trouve dans le mot... Non seulement les créateurs de mode haute-couture et prêt-à-porter tombent dans la dépression dû au nombre de collections qu'ils sont obligés de sortir chaque année pour rester pertinents, mais les grandes marques de fast-fashion ont aussi leur part de responsabilités. Depuis quand c'est normal que des employés se tuent au travail pour des miettes de cacahuètes et finissent par mourir dans les décombres des usines en ruine ? Même si ce sont des sous-traitants, les entreprises (dans toutes les industries) doivent absolument revoir leurs priorités. Mais bien sûr, nous ne sommes pas dupes, la course au profit reste le moteur de ces entreprises... 🤦🏻‍♀️ Loin de moi l'idée de faire culpabiliser ceux qui achètent du H&M, du Zalando, car moi-même j'en fait partie. Mais finalement, il serait peut-être temps de chercher des petits labels éthiques (même si je suis d'accord que l'offre n'est pas toujours à la hauteur de nos espérances). Ce qui est important, c'est de s'en rendre compte, de faire des choix en connaissance de cause et d'utiliser notre pouvoir d'achat et notre argent de façon à soutenir des entreprises qui respectent les êtres humains et la planète.

Enfin, sur la question de la durabilité, j'aimerais dire que non, acheter du Primark ne veut pas dire que votre manteau tombera en lambaux en deux semaines, car parfois même les fringues de haute-couture sont de qualité déplorables. Prix astronomique ne veut pas dire garantie de qualité, loin de là. Sinon, il y a eu une étude récente qui a montré que de nombreux millenials (nés entre les années 1980 et 2000) refusent de porter leurs vêtements s'ils les ont déjà postés 3 fois sur Instagram. Cela va sans dire que je pourrais me lancer dans une tirade à propos des réseaux sociaux mais là n'est pas la question aujourd'hui. Pour moi, ce qui ressort de cette étude, c'est la triste vie que semblent vivre ces gens. Même pas le temps d'apprendre à aimer une pièce qu'il faut passer à une autre, pour être toujours à la pointe des tendances, dans un souci de m'as-tu vu ? Ce n'est peut-être pas très glamour, mais j'ai des vêtements qui ont plus de 10 ans dans ma garde-robe et ce sont bien souvent mes préférés. Je ne comprends pas à quoi sert l'énergie utilisée pour faire son shopping (et celle utilisée pour fabriquer les vêtements) si c'est pour se séparer des pièces un mois plus tard. Les vêtements n'ont pas de date limite de consommation, heureusement ! Alors oui, j'ai un peu la boule au ventre quand je vois des Youtubeuses avec des millions d'abonnés qui sortent des vidéos "Comment recycler votre dressing" en conseillant d'essayer de porter votre pantalon de l'hiver dernier avec votre nouveau manteau trendy. Il me semble que cela devrait aller de soi. Mon conseil pour un maximum de durabilité dans son armoire ? Toujours bien réfléchir au moment de l'achat en essayant de ne pas céder aux impulsions. Acheter des pièces qu'on aime, qu'on portera et qu'on reportera. Recycler ses vêtements en les donnant à des associations ou des personnes dans le besoin. Et pour terminer, chiner et acheter en seconde main dans les boutiques vintage ou à l'Armée du Salut, pour donner une nouvelle vie à des articles qui ont encore de belles années devant eux.

J'espère que cet article ne vous aura pas trop fait froid dans le dos, mais plutôt qu'il amorcera chez vous une prise de conscience, tout comme cela a été le cas pour moi. Si vous voulez partager votre avis sur ces différents sujets ou exprimer vos conseils, c'est volontiers que je vous lirai en commentaires. Hâte de voir la discussion s'étendre et se bonifier avec vos retours 😀

XOXO, Tania

Commentaires

Articles les plus consultés